Manger et dormir : les bébés ne pensent-ils qu’à ça ?

Publié le par Big Brother

Vous avez l’impression qu’il ne se passe pas grand-chose dans la tête de votre tout-petit, à part vouloir manger et dormir… Or, les bébés sont à l’affût de toutes les informations qui sont à leur portée, et la manière dont nous nous adressons à eux influence fortement leur attention, et donc leurs capacités d’apprentissage.

Que se passe-t-il d’autre, à part vouloir manger et dormir, dans la tête d’un nouveau-né ?

Nawal Abboub : Les capacités d’observation du jeune enfant sont loin d’être aussi inexistantes qu’on le croit. Quand nous nous adressons à un bébé, son premier réflexe est de chercher notre regard. Les bébés sont à l’affût de toutes les informations qui sont à leur portée, et surtout celles que nous leur donnons. Mais est-ce qu’il comprend ce que je dis et qu’est-ce qu’il retient de tout ça ? La manière dont nous nous adressons aux enfants influence fortement leur attention, et donc leurs capacités d’apprentissage.

Comment a-t-on compris cela ?

N. A. : Des chercheurs spécialisés sur ce sujet en Hongrie, notamment l’équipe de Gergely Csibra, ont mené en 2009 une expérience auprès de bébés de plus de 1 an.

Les enfants observaient une jeune femme qui avait devant elle deux objets. Quand elle se tournait vers l’objet A, elle faisait une grimace. Et quand elle se tournait vers l’objet B, elle faisait un sourire. Puis, la jeune femme décidait, soit de regarder les enfants, soit de ne pas les regarder du tout. Et c’est ce tout petit changement qui faisait toute la différence sur ce que les enfants comprenaient de la scène.

Le regard de l’adulte a une incidence sur la réaction des bébés ?

N. A. : Oui. Si l’adulte les regarde, les enfants en déduisent beaucoup plus de choses. Ils retiennent que l’objet A (celui de la grimace) est mauvais et que l’objet B (celui du sourire) est agréable. Et ils comprennent aussi que cela ne vaut pas seulement pour la jeune femme, mais pour tout le monde. Ainsi, ils vont généraliser une scène et les propriétés attribuées à des objets juste avec un regard posé sur eux.

Le cerveau des enfants prête une attention extrême aux signaux que leur envoient les adultes, notamment un regard direct. Si quelqu’un le regarde, l’enfant conclut que cette personne cherche à lui donner des informations importantes, et cela l’aide à apprendre efficacement.

Le regard direct est-il le seul outil efficace pour capter l’attention d’un bébé ?

N. A. : Non, d’autres indices guident les bébés dans leurs apprentissages.

Par exemple, les enfants comprennent très vite ce que pointer du doigt signifie. Un bébé de 9 mois mémorisera bien plus les propriétés d’un objet si l’adulte l’interpelle, puis soutient son attention, en pointant l’objet du doigt.

Si l’adulte tend simplement le bras vers l’objet sans regarder l’enfant, celui-ci ne se souviendra que de la position, pas de l’identité de l’objet. D’autres recherches montrent aussi que le contact tactile est très important dans l’apprentissage des mots. De façon générale, regarder, pointer, toucher ont un rôle décisif pour aider les enfants à comprendre le monde qui les entoure. Un vrai contact visuel, tactile, verbal, c’est garantir un apprentissage de qualité.

Propos recueillis par Isabelle Pouyllau.

Source :
https://people.ceu.edu/gergely_csibra

Les 5 bonnes raisons de s’abonner
à Babille

Conçu avec
une docteure
en neurosciences
Avoir un temps
d’échange et de
complicité avec bébé
Un nouveau
numéro tous les
deux mois
Assister au progrès de votre bébé au fil des mois
Éveiller votre bébé
au plaisir de
la lecture

Babille

De la naissance à 1 an

Bébé est bien réveillé, confortablement installé dans son berceau ou son transat ? Un, deux, trois, prêts ? Lisez !

Babille est une collection de 6 magazines inédits conçu pour communiquer avec les bébés. Ses contenus se fondent sur les recherches des neurosciences.

1 an - 6 numéros

36 pages + livret parents 8 pages
4,95€ / mois

S'abonner